Tro Breiz – le reportage 2017

Tout breton qui n’effectue pas le Tro-Breiz1, devra le faire au purgatoire, progressant chaque année d’une longueur de cercueil. Autrement dit le Tro-Breiz est un excellent investissement : « pèleriner » de son vivant épargne 340 000 années d’errance dans l’au-delà.

Et donc, fort logiquement, nous répondons présents fin juillet pour attaquer un nouveau tronçon du Tro-Breiz de la Tradition. Reprenant la route où nous l’avions laissée l’an dernier, c’est par une messe dans la basilique de Sainte-Anne d’Auray que tout débute. Nous voilà partis…. Les kilomètres s’enchaînent, les Ave s’égrainent et à ce petit rythme, 6 jours plus tard, nous atteignons la cathédrale Saint Corentin samedi après-midi.

Inutile de décrire nos journées par le menu, mais puisque les chiffres vous parlent :

  • 50 pèlerins de 7 à 83 ans (bravo à Annick la doyenne !);

  • 6 jours de marche dont 40 km dans des chemins très creux ;

  • Une douzaine de lieux saints visités2 avec une mention toute spéciale pour l’accueil reçu à la chapelle Sainte-Triphine de Trébalayen Bannalec;

  • Une expression trilingue qui fait la part belle au français pour les méditations, au latin pour la liturgie et au breton pour le chant!

  • Une aumônerie de combat avec l’abbé Heuzé et le frère Yoann ;

  • 1 heure sainte, 6 messes, 10 Angélus et 18 chapelets en chapitre constitué.

    L’année prochaine, le Tro-Breiz de la Tradition ralliera Quimper à Saint-Pol-de-Léon, Croz-Du et bannière des 7 Saints en tête de colonne. Vous êtes quasi décidés à marcher sur les traces de Saint Paul-Aurélien, mais des scrupules vous taraudent, alors dites vous bien que c’est :

  • un pèlerinage familial avec des étapes à taille humaine et des pauses régulières ;

  • un pèlerinage « clé en main » grâce à une logistique qui fournit même le déjeuner en vivres chauds ;

  • et surtout une source de consolations bien réelles.

En guise de conclusion, pas d’autre choix que de citer le Gwir Vretoned3:

War zao!war zao! Da gana bouez-penn: Debout ! Debout! Chantons à tue-tête:

Breiz da virviken, Breiz da virviken! Bretagne toujours, Bretagne toujours !

Kenavo ar’vechal.

Un pèlerin

1 Le Tro-Breiz » c’est le tour de la Bretagne, pèlerinage traditionnel, dont le parcours relie les sept évêchés des Saints Fondateurs.

2 Liste « à la volée » : chapelle Notre-Dame-de-Tréavrec (Brech), chapelle de Locmaria-er-Hoët (Landévant), chapelle de Saint Abibon (Languidic), basilique Notre-Dame-de-Paradis (Hennebont), église Notre-Dame-de-Lorette (Rédéné), église Notre-Dame de l’Assomption et basilique de la Sainte-Croix (Quimperlé), chapelle Saint-Maurice du Moustoir (Rosporden), chapelles de la Trinité et de Notre-Dame de Coatanpodou (Melgven), chapelle Saint-Grégoire (Cadol) et chapelle de Loc-Maria an hent (Saint-Yvi).

3 La traduction autorisée se trouve dans le carnet de chant officiel du Tro-Breiz. Elle vaut aussi pour les Bretons de langue romane.

Pour tous renseignements :

Pèlerinages de Tradition – Tro-Breiz

www.trobreiz.adminis.fr

trobreiz2017@gmail.com

La Touche 22100 Lanvallay